Travail à distance et hybride : bilan et enjeux après deux ans de télétravail

Travail à distance et hybride : bilan et enjeux après deux ans de télétravail

Le 16 mars 2022

Deux années de pandémie ont transformé profondément l’organisation et la perception du travail. Travailler en mode hybride, tantôt en présentiel, tantôt à distance, est devenu la norme pour de nombreux collaborateurs désormais attachés au télétravail.

Alors que la crise sanitaire semble enfin marquer le pas, le Cigref (réseau de grandes entreprises et administrations publiques françaises) assure, dans son rapport sur les nouvelles organisations du travail (novembre 2021) en partenariat avec Numeum, qu’il n’y aura pas de retour possible aux modes de travail antérieurs.

Pour bien appréhender cette grande mutation du travail vers un mode hybride, il convient de se pencher sur les enjeux de l’hybridation du travail pour l’entreprise et les équipes, et la forte montée en puissance du travail à distance après deux ans de crise sanitaire.

Travail à distance, en présentiel… l’hybridation inéluctable des modes de travail

Quelques années avant la pandémie, le travail à distance commençait – parcimonieusement – à se mettre en place au sein des entreprises, notamment celles avec un fonctionnement multi-sites…

La crise sanitaire a soudainement propulsé les organisations dans une nouvelle ère avec une explosion du télétravail dans de nombreux secteurs d’activité, marquant une évolution forte des modes de travail vers un modèle hybride qui ne semble plus pouvoir être remis en cause.

Le télétravail, souvent imposé lors du premier confinement au printemps 2020, puis consolidé durant les deux années qui ont suivi, a globalement été une bonne expérience pour les collaborateurs dont les missions pouvaient être poursuivies à domicile.
Selon une étude sur le télétravail des cadres publiée en janvier 2022 par l’Apec en collaboration avec l’Anact, plus de 80 % des travailleurs ayant bénéficié du télétravail pendant le confinement souhaitent que cette pratique se prolonge après la crise.

De nombreuses organisations ont d’ailleurs bien reçu le message puisque les accords d’entreprises consacrés au télétravail ont augmenté de 67 % en 2020 par rapport à 2019 selon ce même rapport. Il faut dire que le travail à distance, désormais incontournable pour les collaborateurs, comporte aussi quelques avantages pour les entreprises… même si les risques associés ne doivent pas être négligés.

Télétravail et travail à distance désormais incontournables

« Plus de 80 % des travailleurs ayant bénéficié du télétravail pendant le confinement souhaitent que cette pratique se prolonge après la crise »

Etude Apec-Anact sur le télétravail des cadres (janvier 2022)

Les bénéfices du télétravail pour les collaborateurs

Qu’elles soient effectuées en interne ou par des instituts, les diverses enquêtes et études menées à ce jour montrent une forte appétence des collaborateurs pour le télétravail.
Selon l’étude « Decoding Global Ways of Working » réalisée en avril 2021 par Cadremploi et le Boston Consulting Group, 78 % des talents français plébiscitent un modèle de travail hybride (ce qui corrobore le constat de l’étude Apec-Anact citée plus haut).

Déjà apprécié par les équipes multi-sites, le télétravail procure de nombreux avantages aux collaborateurs à distance :

  • La réduction des temps de transport génère moins de fatigue et permet d’optimiser la durée du travail,
  • Le télétravail, notamment à domicile, favorise la concentration et facilite la réalisation des missions de fond,
  • La démocratisation de la visioconférence améliore la collaboration des équipes inter-sites quelle que soit la distance,
  • Les collaborateurs apprécient l’autonomie et la flexibilité qui leur sont accordées,
  • Le travail à distance favorise l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

C’est donc un nouveau cadre de confiance qui s’instaure entre l’entreprise et ses collaborateurs… qui ne sont pas les seuls à trouver leur intérêt dans le télétravail !

Les avantages du travail à distance pour l’entreprise

Le travail à distance favorise l’efficacité des collaborateurs

Si certaines directions d’entreprises ont pu être réticentes sur la mise en place du télétravail, force est de constater que, dans certains environnements, le travail à distance améliore la productivité des collaborateurs.
Ainsi, 82 % des salariés travaillant en mode hybride se déclarent autant voire plus productifs qu’avant selon l’étude « Nouvelle normalité : définir la nouvelle ère du travail » publiée en septembre 2021 par le Groupe Adecco.

Le travail à distance permet d’optimiser les espaces de travail

Le fait qu’une partie des équipes soit en télétravail permet, dans certains secteurs d’activité, de réduire le nombre de bureaux donc de générer des économies en termes de coûts immobiliers… qui pourront par exemple être investies dans la redistribution des surfaces pour favoriser la collaboration en présentiel (lire aussi notre article sur l’aménagement des nouveaux espaces de travail).

Le travail à distance rend l’entreprise plus attractive

Pour attirer les talents – notamment les cadres, mais aussi la nouvelle génération – et les fidéliser, les entreprises se doivent désormais de proposer du travail hybride. Nombreuses sont déjà les entreprises qui octroient à leurs collaborateurs 2 ou 3 jours de télétravail par semaine, contribuant à favoriser l’équilibre vie professionnelle / vie personnelle.

Les risques et les enjeux du travail à distance

Chaque médaille a son envers, et le travail à distance engendre aussi certains risques que les entreprises ont parfois découvert en pleine pandémie :

  • des équipes moins stimulées et qui pâtissent d’un manque d’échanges informels,
  • la culture et l’attachement à l’entreprise qui risquent de se perdre dans la durée,
  • le phénomène – lié à la quête de sens – de « grande démission » qui risque de s’amplifier…

Le travail à domicile en particulier peut aboutir à un certain épuisement et augmenter les risques psychosociaux (RPS) : hyper-connectivité, isolement social, perte de sens au travail, burn-out, etc.

Ces risques soulignent l’importance d’équilibrer le temps de travail à distance et en présentiel et de cadrer les modalités pour ancrer durablement l’hybridation du travail. Ils rappellent aussi la nécessité de définir collectivement le sens et les valeurs de l’entreprise et d’être vigilant à la « symétrie des attentions » entre clients et collaborateurs.

Ces points de vigilance rappellent enfin – une fois encore – le rôle fondamental du manager qui, dans ce contexte hybride, doit devenir un manager leader au service de son équipe, en rendant les collaborateurs plus autonomes, responsables et engagés, donc plus performants.
Cette collaboration gagnant-gagnant explique que 91 % des managers de télétravailleurs soient favorables à la poursuite du télétravail selon l’étude Apec-Anact citée en début d’article.

Après deux années de tâtonnement, l’hybridation des modes de travail devient la norme, avec des collaborateurs tantôt en présentiel, tantôt à distance. Dans ce contexte désormais bien ancré, il est temps de passer le travail à distance dans un mode structurel de façon à mettre en place avec succès une organisation hybride du travail à l’échelle. Pour aller plus loin, découvrez nos conseils pratiques sur le travail hybride !

Formation courte "Manager son équipe à distance"

Méthodes et outils pour animer les équipes hybrides

Un projet ? Vous souhaitez en discuter ?