Êtes-vous prêt à rendre votre entreprise agile ?

Êtes-vous prêt à rendre votre entreprise agile ?

Le 16 novembre 2017

Vous avez sans doute entendu parler des méthodes agiles : SCRUM, Kanban, itérations, management agile… “L’entreprise agile” est à la mode. Et ce n’est pas plus mal : ce sont les entreprises réellement agiles qui ont réussi leur transformation. Mais devenir une entreprise agile ne consiste pas seulement à couvrir les murs de votre open-space de post it. L’agilité, cela suppose avant tout de repenser la culture, les modes de travail et l’ensemble des interactions dans l’entreprise. 

 

Nous vous proposons de revenir sur la définition de l’agilité en entreprise et de gratter ensemble le vernis de l’agilité pour découvrir concrètement ce qui se cache derrière le buzzword.

L’agilité : un cadre de valeur plus qu’une méthode

Pour commencer à adopter des principes agiles, commençons donc par rappeler ce que veut vraiment dire l’agilité. Lorsque l’on évoque l’agilité, on pense trop vite à “la méthode SCRUM.” Scrum est une méthode qui s’inspire des principes de l’agilité (nous en verrons les détails plus loin dans cet article) Mais l’agilité, ce n’est pas qu’une simple méthode !

L’agilité est avant tout un cadre de valeur et de principes, desquels découlent des pratiques à adopter dans la conduite de projet, les relations humaines, les modes de travail, bref, tout ce qui constitue le quotidien d’une entreprise.

Les valeurs et les principes de l’agilité 

L’Agilité est une réponse à l’accélération de la transformation de notre environnement. Dans un monde en perpétuel mouvement, les processus et les approches définies ne peuvent plus être aussi figées, que ce soit dans les entreprises, dans les institutions ou ailleurs (chacun peut, à titre personnel, adopter une posture agile). L’agilité est donc la capacité à adapter les processus et les modes de fonctionnement pour qu’ils puissent suivre le rythme de l’accélération du monde dans lequel nous vivons.

Pour formaliser le concept d’agilité, 17 experts ont réunion leurs démarches de projets allégés dans un Manifeste Agile rédigé en 2001. Ils y décrivent un cadre de 4 valeurs à privilégier pour adopter une démarche agile dans le développement de logiciel :

 

  • Les individus et leurs interactionplus que les processus et les outils.
  • Un logiciel qui fonctionne plus qu’une documentation exhaustive.
  • La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle.
  • L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan.

 

Une fois ces valeurs bien en tête, vous pouvez les décliner en principes puis en pratiques concrètes à mettre en place dans votre entreprise. 12 principes découlent de ces valeurs définies dans le manifeste agile. Nous ne les détaillerons pas toutes, car l’important est de retenir l’objectif de ces principes, qui sont les suivants :

 

  • Se concentrer sur la satisfaction utilisateur : délivrer les bons usages au bon moment 
  • Accueillir le changement comme une opportunité, pour encourager la créativité et l’innovation 
  • Favoriser l’intelligence collective, par la collaboration et l’auto organisation des équipes.

 

Satisfaction utilisateur, créativité et collaboration : des principes qui peuvent donc être vécus au quotidien par les équipes et l’organisation en faisant vivre de nouvelles pratiques. Celles-ci doivent être alignées et adaptées à l’environnement de l’entreprise et aux bénéfices recherchés.  

 

Mettre en pratique les principes de l’agilité

Les pratiques agiles s’appuient fondamentalement sur la simplification des problématiques en les divisant. Pour insuffler de l’agilité dans votre organisation, vous pouvez suivre ces pratiques dans la gestion de vos projets :

Créez des petites équipes avec des profils multidisciplinaires et complémentaires dans la gestion d’un projet.

Divisez le périmètre fonctionnel en usages orientés utilisateurs : ne cherchez pas à traiter les fonctionnalités d’un produit dans leur exhaustivité, concentrez-vous sur un usage minimum utilisable de bout en bout qui apportera rapidement de la valeur ! (c’est le concept du M.V.P ou minimum vialable product)

Divisez le temps en itérations de durées courtes et fixes, qui permettent de terminer les usages minimums pour avoir un résultat utilisable à chaque fin d’itération.

Au delà du projet : l’agilité, une posture et un état d’esprit.

Ne commencez pas par vouloir mettre en place SCRUM dans votre entreprise si vous n’avez pas préalablement développé la culture de votre entreprise autour des valeurs de l’agilité. La méthode SCRUM est une mise en pratique de l’agilité, mais il en existe beaucoup d’autres qui peuvent mieux convenir au contexte de votre entreprise : le Kanban, l’UX design, le Design Thinking..

Alors imprégnez-vous d’abord des principes de l’agilité, avant de choisir la mise en pratique qui vous conviendra ! 

Pour réussir l’activation de son agilité, il convient d’avancer par étapes selon le Triangle de l’agilité :

 

imageagilité

 

 

Devenir agile ou être agile n’est pas une finalité. L’agilité doit être pérenne dans l’entreprise : c’est un chemin continu et en mouvement pour vous permettre d’évoluer.  Il s’agit donc avant tout d’un état d’esprit et d’une posture de chaque instant. On le répète, l’agilité n’est pas une solution miracle et clé en main à tous les maux de l’entreprise mais un ensemble de principes et de techniques auxquels chacun doit adhérer.

 

Diffuser les principes agiles dans l’organisation : le rôle des managers

Pour que l’agilité soit pérenne dans l’entreprise, les pratiques agiles ne doivent pas se cantonner à quelques services ou projets. Elle doivent être appuyées par le top management, qui a pour mission de les diffuser vers l’ensemble des services et dans tous les aspects de la vie de l’entreprise. Les managers deviennent alors des “facilitateurs” ou des “référents agiles”, chargés de diffuser ces nouvelles façons de travailler.

Pour faire adhérer l’entreprise à la culture agile, il convient alors d’y aller par étapes, d’abord dans la définition et la compréhension de ce qu’est la culture agile propre à votre entreprise, puis dans son application : sensibiliser par la formation, faire appel à un coach agile garant de l’application des règles, mener un projet emblématique selon les principe de l’agilité sont quelques pistes à creuser.

A vous de jouer désormais !

Abonnez-vous à notre newsletter
Recevez les nouvelles publications de notre blog dès leur parution.
Un projet ? Vous souhaitez en discuter ?