Shadow Comex : une innovation qui sort de l’ombre

Shadow Comex : une innovation qui sort de l’ombre

Le 05 avril 2016

comite-executif

 

 

A l’heure du Digital, place à l’inventivité, la créativité, l’initiative pour rester connecté au marché et aux clients. A l’instar des startups, les entreprises plus traditionnelles doivent  désormais s’adapter et faire preuve d’agilité pour rester compétitives dans un monde où les évolutions s’accélèrent.
Le secteur du tourisme a été l’un des premiers secteurs impactés par la transformation digitale. Sébastien Bazin, PDG du groupe Accor-Hotels a dévoilé, à l’occasion du 01 Business Forum le 2 février dernier, une initiative inédite : la création d’un « Shadow Comex », un comité exécutif parallèle, composé de jeunes collaborateurs de moins de 35 ans à qui l’on confie le même ordre du jour que celui du comité dirigeant.

L’audace de faire confiance aux jeunes

Partant du constat que 80% des créateurs d’entreprises aujourd’hui ont moins de 35 ans, et que 90% des membres du ComEx d’Accor ont plus de 50 ans,  Sébastien Bazin a décidé en décembre dernier de mettre en place un comité exécutif « junior ». Il a demandé à chacun des 12 membres de son ComEx de lui proposer deux noms, un homme et une femme entre 25 et 35 ans, présents dans l’entreprise depuis quelques années, et parmi lesquels il en a choisi 12.

Concrètement, dix jours avant le comité exécutif, les 12 élus vont plancher sur le même ordre du jour et établir des recommandations éclairées par leur « intelligence et leur prédiction du monde du demain ».

Le ComEx de l’ombre : l’éclairage des dirigeants

“Plus aucune décision du groupe Accor Hotels ne sera prise dans les années qui viennent sans que l’on ait préalablement écouté ces 12 garçons et filles qui vont répondre sur les mêmes préoccupations que mon Comité exécutif,” a déclaré Sébastien Bazin.

Les 12 jeunes collaborateurs sélectionnés auront accès à l’ensemble des informations privilégiées et confidentielles auxquelles le Comité de Direction a accès, que ce soit sur l’actionnariat, les marges, les achats, la distribution, etc.

Les avis qu’ils rendront permettront d’éclairer les décisions du ComEx et d’y apporter une « bouffée d’oxygène ». Plein d’audace et confiant, Sébastien Bazin déclare « je vous garantis que 50% des choses qu’ils vont dire sont probablement à l’inverse des décisions que j’aurais prises si je ne les avais pas écoutés. ».

A l’heure du Digital, la voix de la sagesse semble devenue la voix de la jeunesse !

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter
Recevez les nouvelles publications de notre blog dès leur parution.
Un projet ? Vous souhaitez en discuter ?