Révolution digitale : la transition des compétences est en marche

Révolution digitale : la transition des compétences est en marche

Le 11 janvier 2016

[Article d’ Informations Entreprise – Janvier 2016]

Jean Baptiste Gouin
75% des enfants qui entrent à l’école en 2015 exerceront un métier qui n’existe pas encore aujourd’hui*. Ce constat, intrinsèquement lié à la généralisation du digital, impose aux entreprises des transformations majeures dans les années à venir, notamment sur l’évolution des compétences. Trop souvent vécu comme une menace, le digital peut devenir une opportunité réelle pour ces sociétés. Une idée que distillent Jean-Baptiste Gouin et ses équipes de TalenCo qui accompagnent les structures dans ces évolutions majeures.

 

Qu’on le veuille ou non, le train du digital est en marche et risque bien de laisser quelques wagons sur les voies. En effet, si 57% des entreprises françaises ont bien identifié le digital comme un axe stratégique à moyen terme, seules 36% d’entre elles ont d’ores et déjà formalisé une stratégie digitale** et ce, en dépit de prévisions alarmantes sur le futur des entreprises non-innovantes à l’horizon 2020. Ce n’est donc plus un choix pour nombre de structures : innover s’impose comme l’un des facteurs clés de compétitivité, et s’érige même en condition sinequanone de survie. Outre le progrès technologique, les démarches engagées en ce sens doivent intégrer les modifications des parcours d’achat des consommateurs. « Il faut considérer que plus de 80% des clients qui se présentent sur un point de vente ou en agence sont passés sur le web avant, que ce soit sur le site d’un produit, d’une marque ou sur des comparateurs. Notons également que 59% des Français achètent en ligne alors que seulement 11% des entreprises françaises vendent en ligne.

Or, encore trop peu d’entreprises ont pris la mesure de ces changements de comportement sur le quotidien des forces de vente et compris la nécessité d’adapter les pratiques » souligne Jean Baptiste Gouin, fondateur de la société Talenco. Fort de son expertise sur cette notion de relation clients, ce chef d’entreprise a constaté, qu’au-delà des simples forces de vente, « tous les métiers de l’entreprise étaient impactés » par l’utilisation de ces nouvelles technologies. De ce constat est né TalenCo : un cabinet qui se positionne aujourd’hui en spécialiste de la formation aux impacts du digital sur tous les métiers de l’entreprise. « L’idée était d’accompagner l’ensemble des métiers d’une société dans leurs transformations en utilisant de nouvelles pratiques liées au digital » souligne le Dirigeant. Un objectif ambitieux que la jeune société poursuit en s’appuyant sur une méthodologie bien rôdée.

L’apprentissage à l’heure du Multicanal

La méthodologie de Talenco s’appuie sur 4 phases.

– Il convient dans un premier temps d’éclairer les Dirigeants et Comités de Direction sur les enjeux du digital, de définir leur propre plan de transformation et de nouveaux Référentiels Métier. Au-delà des traditionnelles solutions de workshops ou de coaching Digital, TalenCo propose également des « Learning Expéditions » ou du « Reverse Mentoring ».

– Vient ensuite la phase de sensibilisation de l’ensemble des collaborateurs aux enjeux de cette transformation. Une partie essentielle durant laquelle les experts qui interviennent se focalisent davantage sur le versant des nouveaux comportements du client ou du consommateur, que sur l’aspect technologique.

– La troisième étape consiste à développer de nouvelles pratiques pour chacun des métiers (Marketing, Communication, Relation Clients, RH…) sous forme de formations en salles, de classes virtuelles, etc.

– Enfin, dernière étape, il faut accompagner les managers dans leur rôle clé d’implanter, au sein même de l’organisation, de nouveaux modes de travail plus collaboratifs qui étayeront la culture de l’innovation.

Un dispositif bien rodé, déployé via un réseau de 70 formateurs que l’entreprise cultive jalousement. Ces consultants hybrides conjuguent en effet une compétence métier et une expertise digitale, auxquelles se greffe une forte appétence pour la pédagogie, à la fois sur la conception de formation, sur l’animation et sur les logiques d’apprentissage en Social Learning. Jean-Baptiste Gouin exige ainsi de chacun de ses collaborateurs qu’ils aient expérimenté cette transformation au sein d’une entreprise : « je leur demande de l’avoir vécu de l’intérieur et d’avoir envie de transmettre cette passion de la culture digitale. »
Une passion certes, mais une nécessité surtout.

*selon une étude de Cathy N Davidson – Université de Duke
**Etude Roland Berger 2014 « L’aventure numérique, une chance pour la France »

Abonnez-vous à notre newsletter
Recevez les nouvelles publications de notre blog dès leur parution.
Un projet ? Vous souhaitez en discuter ?