Comment le Groupe Renault accompagne ses collaborateurs RH dans la transformation de leur métier

Comment le Groupe Renault accompagne ses collaborateurs RH dans la transformation de leur métier

Le 30 mai 2017

Au delà des outils, le digital transforme profondément la culture de l’entreprise et les pratiques quotidiennes des collaborateurs.

Au cœur de cette transformation, la fonction RH doit avoir un rôle précurseur.

Parce qu’elle s’adresse aux autres collaborateurs de l’entreprise, elle doit être exemplaire dans l’évolution de ses propres pratiques métiers. Ainsi, elle sera plus facilement en mesure d’initier le changement auprès des autres services de l’entreprise, en prenant pour exemple ses nouvelles pratiques acquises.

Comment les entreprises s’engagent-elles dans la transformation du métier des RH?

Nous avons posé quelques questions à Andréa Rajaobélison, Chef de projet Digital RH chez Renault, et dont la mission principale est d’accompagner les collaborateurs RH à repenser leur métier.

 

Quelle est votre mission en tant que Chef de projet Digital RH chez Renault ?

 

Il y a une culture importante de la Relation Client au sein du Groupe Renault et également chez les RH. Le collaborateur est réellement considéré comme un client. De fait, l’objectif des ressources humaines est de faire notre maximum pour offrir une réelle expérience collaborateur.

Pour réussir à améliorer l’expérience que l’on offre aux collaborateurs, il faut que les RH adoptent de nouvelles méthodes de travail : être plus ouvert, collaboratif, et adopter des méthodes plus transparentes. La clé, c’est la circulation de l’information.

Si on la transmet plus facilement, si elle circule mieux entre les membres de la communauté RH, elle descendra de fait plus vite chez les collaborateurs. Et on leur rendra un meilleur service !

Je pense qu’au delà des nouvelles compétences et des pratiques métiers à adopter, il y a surtout un déclic à avoir au niveau du mindset: s’adapter, travailler de manière ouverte.. C’est une nouvelle posture primordiale à adopter si on veut ensuite réussir à changer ses pratiques.

 

citation andrea

 

Quelles sont les actions que vous menez pour sensibiliser les collaborateurs RH à de nouvelles pratiques ?

 

C’est à la fois de l’accompagnement et de l’outillage. On travaille par exemple sur la prise en main de nouveaux outils collaboratifs.

Mais le plus compliqué, c’est la conduite du changement.. Réussir à adopter de nouveaux réflexes, comme par exemple poser une question à la communauté RH sur YAMMER (Réseau Social Interne proposé par Microsoft), plutôt que d’envoyer un mail. Ce n’est pas encore automatique. Utiliser et modifier un document en ligne, créer des communautés en ligne, tout cela est possible et accessible, mais ce n’est pas encore tout à fait dans les habitudes.

Ce que l’on explique, c’est que les outils collaboratifs ne sont pas une couche supplémentaire. Ils permettent au contraire de se décharger de nombreuses tâches et de se simplifier la vie.

L’équipe travaille également sur la refonte de notre intranet RH, pour en faire un véritable espace collaboratif. C’est un projet central pour changer les pratiques en profondeur. Aujourd’hui, l’Intranet fonctionne de façon très “top down” : une personne importe les documents, les autres les lisent. L’objectif est de créer un espace horizontal, où les collaborateurs pourront avant tout échanger entre eux.

C’est un projet que l’on souhaite  co-construire avec la communauté RH. C’est à nous de donner l’exemple : en travaillant avec nos utilisateurs, on identifiera directement leurs besoins et on assure au final une meilleure utilisation de ce nouvel espace.

 

Comment réagissent les collaborateurs RH aux différentes actions de sensibilisation menées par votre service ?

 

Il y a beaucoup de volonté ! Dans l’ensemble, les collaborateurs ont envie de s’y mettre. Ils comprennent que c’est nécessaire, qu’il y aura des avantages à se lancer. Les résultats se verront dans quelque temps, mais on sent déjà que la plupart des collaborateurs souhaitent faire évoluer  leurs pratiques.

Cela dépasse la seule fonction RH : avec l’arrivée des voitures électriques, connectées et autonomes, le digital bouscule tous les services chez Renault. En tant que RH, on a un rôle de précurseur, on doit être exemplaire si on veut entraîner avec nous le reste de l’entreprise.

 Merci Andréa !

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter
Recevez les nouvelles publications de notre blog dès leur parution.
Un projet ? Vous souhaitez en discuter ?